was successfully added to your cart.

Category

Non classé

Le lâcher-prise ou faire un pas de côté.

By | Non classé | No Comments

Etre à l’écoute de son corps, des sensations, des ressentis qui se présentent à soi… En d’autres mots lâcher-prise!

Pouvoir mettre le focus sur “la conscience de ses ressentis”, sur “la conscience de son ancrage”, sur “la conscience de son territoire”, sur la “conscience de ses interventions”, sur “la conscience du lien avec sa monture”; de ses mouvements, de ses changements de rythmes même infimes…
Etre à l’écoute…Activer nos sens! Être conscient du lien qui nous unit avec le cheval.

Prendre le temps…

Laisser apparaître à la conscience les sensations, les pensées positives voire négatives nées par exemple d’un environnement non accueillant, d’un exercice mal ressenti, d’une expérience négative, d’une situation stressante… Accueillir ces pensées, les émotions sans jugement afin qu’elles nous bousculent voire nous transforment.

Ecouter, lire, traduire nos interventions, nos actes, nos questionnements, nos pensées pour comprendre les différentes “réalités” qui s’offrent à nous et à notre monture. Rebondir dans une posture de dépassement, d’ajustement voire d’apprentissage naturel, réciproque sans chercher l’excellence, accueillir ce qui se présente à nous en étant bienveillant, en s’écoutant et surtout en se respectant…Respect envers soi, envers le cheval.

Retourner à l’essence même des choses ! Notre démarche nous permettra ainsi de nous détourner de notre attitude naturelle, et de laisser venir à nous nos actes comme si c’était la première fois, que nous en faisions une lecture, que nous les exécutions…

Cette approche, nous permettra d’être sensible, réceptif face aux différences perçues, entre le connu et le RE connu, entre le vu et le perçu, enfin entre les croyances et les connaissances… et cela sans jugement et dans une attitude positive.

Une sorte de ciment pouvant servir aux fondations de l’Histoire entre un cavalier et sa monture.

Laurence Van ooteghem

Difficultés scolaires une autre approche, l’enfant, le jeune l’acteur principal du changement !

By | Non classé | No Comments

Nous entendons souvent parler dans le monde scolaire de manque de confiance, de troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité, d’un panel de « dys », retard scolaire… et bien d’autres choses encore…

Où s’arrête le constat ou commence le jugement et quand bascule-t-on sur l’étiquette ?

Doivent-ils être « réduits » à un trouble. Comment aider ces enfants, ces jeunes à ne pas être que différents, comment les aider afin qu’ils puissent s’épanouir sereinement ?

Bien sûr, la bienveillance est au centre de toutes approches pédagogiques, interventions extérieures, de multiples outils sont proposés, certaines fois des médications sont nécessaires.
Mais comment rendre les enfants, les jeunes autonomes, à trouver, à apprendre à utiliser leurs « différences » afin de grandir comme les autres.

Et si, nous nous mettions dans une posture de « bien-compréhension », comprendre le jeune, apprendre de sa différence, comprendre son fonctionnement. Mettre l’observation au centre de notre intervention, sans jugement, sans vouloir relier l’enfant à tel ou tel cadre théorique, simplement l’accueillir tel qu’il est.

Si nous traduisions son fonctionnement comme la clé, le moteur de notre démarche, comme le fondement de notre approche « soutenante ».
Ne serait-ce pas lui qui doit être notre partenaire principal, l’acteur de son changement. Le reconnaitre comme tel est déjà un pas vers son épanouissement.

Osons aller de la différence à la différenciation, osons les paradoxes :
Pour un enfant hyperactif, proposons-lui un coaching qui allie mouvement et apprentissage scolaire. Pour un manque de confiance en soi allions le corps et la tête, célébrons chaque petit exploit de l’enfant. Partons de ce qu’il sait faire, ne focalisons pas exclusivement son attention sur l’élément à travailler.

Donnons-lui la clé pour qu’il active ses compétences, ses capacités. Montrons-lui le verre à moitié plein. Osons sortir de notre zone de confort et partons à la découverte de l’autre. Soyons créatif, rebondissons à chaque exploit ou proposons de nouvelles pistes si l’enfant fait un pas en arrière. C’est normal ! N’oublions pas l’erreur est normale et doit être perçue comme une réponse non appropriée à un moment donné… laissons-lui le temps d’apprendre. Servons-nous de l’erreur comme tremplin à la relance du dépassement de soi, à la dynamique de recherche de pistes à exploiter.

Faire un pas de côté et se permettre de lire, de décoder ce que nous découvrons avec l’enfant, comme si cela était une première. Accueillons-le dans sa globalité, avec ses spécificités.

Le coaching, l’accompagnement proposé fera des va-et-vient entre le contenu matière, le mouvement, le corps. La confiance en soi sera le fil rouge des interventions. Tout en douceur, sans focalisation de tel ou tel trouble, l’enfant pourra repartir de ses compétences afin de dépasser ses problèmes.
Un accompagnement où le sourire, le bien-être de l’enfant seront primordiaux. Apprendre en bougeant, en s’amusant et se recentrant telle est la philosophie de cette approche.

N’oublions pas que l’enfant, l’élève, l’ado, le jeune adulte est un petit d’Homme et laissons-lui le temps de grandir en étant heureux. Accueillons-le avec ses spécificités et allons au-delà de simples constats, allons à la rencontre de l’être.

Laurence Van ooteghem peut vous aider que vous soyez parents grâce à un travail individuel avec votre enfant ou une équipe éducative grâce à un module de formation.

Prenez contact au 0473/ 54 18 98

Appelez-nous
Itinéraire