Déontologie COACHING

 

Principe n° 1. Respect des droits et de la dignité de la personne.

 

1.1  Respect des personnes sans discrimination.

1.2  Respect des valeurs morales et des convictions morales de la personne.

1.3  Interdiction d’immixtion arbitraire dans la vie privée,d’ atteinte à la réputation de la personne.

1.4  Le respect de la personne est applicable avant, pendant et après le coaching.

 

Principe n° 2. Vie privée et confidentialité.

 

Respect du secret professionnel (article 458 Code Pénal) : le coach est légalement et moralement lié par le secret professionnel.

Triple intérêt :

·        Protection de la personne contre l’indiscrétion.

·        Respect de sa personne.

·        Relation de confiance entre le coach et le client.

 

Principe n ° 3. Consentement informé et liberté de consentement.

 

3.1 Le coach présente de façon claire et compréhensible sa démarche d’intervention.

3.2 Le client a le droit d’interrompre sa participation à n’importe quel moment (autonomie, possibilité d’agir librement…)

 

Principe n°4. Compétence.

 

4.1 Le coach  exerce dans le cadre de ses compétences issues de ses formations.

4.2 Le coach  veille à maintenir et à développer ses compétences professionnelles.

 

Principe n°5. Moyens.

 

Une obligation de moyens. Le coach met en place les moyens pour aider le client à atteindre ses objectifs.

 

Principe n°6. Accompagnement.

 

Accompagnement du client dans son évolution en mettant en place les compétences suivantes :

·        Ecoute en profondeur.

·        Non jugement.

·        Confiance dans les capacités  du client.

·        Respect de la liberté du client.

·        Empathie et authenticité.

 

Déontologie COACHING MENTAL SPORTIF

 

Principe n° 1. Respect des droits et de la dignité de l’athlète.

 

1.1  Respect des personnes sans discrimination.

1.2  Respect des valeurs morales et des convictions morales de l’athlète.

1.3  Interdiction d’immixtion arbitraire dans la vie privée, d’atteinte à la réputation de l’athlète.

1.4  Le respect de la personne est applicable avant, pendant et après le coaching.

 

Principe n° 2. Vie privée et confidentialité.

 

Respect du secret professionnel (article 458 Code Pénal) : le coach est légalement et moralement lié par le secret professionnel.

Triple intérêt :

·        Protection de l’athlète contre l’indiscrétion.

·        Respect de sa personne.

·        Relation de confiance entre le coach et l’athlète.

 

Principe n ° 3. Consentement informé et liberté de consentement.

 

3.1 Le coach présente de façon claire et compréhensible sa démarche d’intervention.

3.2 L’athlète à le droit d’interrompre sa participation à n’importe quel moment (autonomie, possibilité d’agir librement…)

 

Principe n°4. Compétence.

 

4.1 Le coach mental exerce dans le cadre de ses compétences issues de ses formations.

4.2 Le coach mental veille à maintenir et à développer ses compétences professionnelles.

 

Principe n°5. Moyens.

 

Une obligation de moyens. Le coach met en place les moyens pour aider l’athlète à atteindre ses objectifs.

 

Principe n°6. Accompagnement.

 

Accompagnement de l’athlète dans son évolution en mettant en place les compétences suivantes :

·        Ecoute en profondeur.

·        Non jugement.

·        Confiance dans les capacités  de l’athlète.

·        Respect de la liberté de l’athlète.

·        Empathie et authenticité.